, !

L'ERREUR DANS LES APPRENTISSAGES

           [ 1 1]

Au lieu de la sanctionner ou de lviter, il convient de la placer au centre de la dmarche pdagogique.
Lerreur est ncessaire. Elle est une tape dans lacquisition de la connaissance.
On peut admettre quun lve a progress si, aprs stre tromp,
il peut reconnatre quil sest tromp, dire ou et pourquoi il sest tromp,
et comment il recommencerait sans produire les mmes erreurs.

Pour cela :

*

le caractre instructif de lerreur, pour le professeur comme pour lapprenant, doit tre clairement explicit au sein de la classe.
*

Le professeur doit consacrer un temps suffisant une phase de reprage, de formulation et dexplicitation par lapprenant de ses propres erreurs.

Traitement de lerreur :

1-Pour professeur : il sagit de travailler sur lerreur comme outil de dcision pdagogique.
2-Pour lapprenant : il sagit de corriger ses erreurs.

Corriger : Corriger, ce nest pas juger : cest aider apprendre. Ce nest pas enregistrer et sanctionner des carts la norme, cest pointer des russites prcises et des erreurs prcises. Ce nest pas accomplir un acte terminal : cest ouvrir dautres activits. In Corriger les copies. Odile &Jean Veslin.

Noter : apprcier par une note chiffre (Dfinition donne par le Petit Robert). On peut utiliser plusieurs outils de notation : note chiffre, note par lettre, par couleur.

Annoter : Accompagner de notes critiques ou explicatives.

Evaluer : Dans le contexte scolaire, cest confronter une production dlve un ensemble de critres dfinis pralablement, objectifs (avec limination du jugement moral, mais pas du jugement) et explicites (connus).

Erreur : On peut appeler erreur une rponse non conforme ce qui est donn comme vrai. La reprsentation de lerreur relve dabord dune adquation la vrit. Cest une perception assez neutre de lerreur. (In. Dictionnaire de pdagogie).

Dans le domaine scolaire, lerreur se conoit comme lindicateur qui permet de constater objectivement si lapprenant a acquis telle ou telle comptence.

Qui corrige ?

Le professeur et lapprenant auteur du travail, ventuellement un autre lve ou un groupe dlves.
Un contrat explicite doit dfinir la tche de chacun (cette tche peut varier selon le type de production).

Remarques :

a) Une correction effectue exclusivement par le professeur ne profite gure l'apprenant.
La seule correction utile est celle qui est ralise par l'apprenant.
b) Entraner l'lve se relire au cours ou la fin de travail l'amne prendre son travail pour objet d'tude et le rectifier au besoin.
c) Le professeur vrifie la correction de l'apprenant.

Quoi ?

Tout travail doit tre contrl, toute trace crite doit tre corrige :

- quil sagisse des productions crites, dexercices de grammaire ou de lexique.

- quel que soit le support : copies, cahiers.

Pourquoi ?

Professeur


Apprenant

1.

Pour vrifier les rsultats attendus.
2.

Pour vrifier lacquisition de comptences.
3.

Pour analyser les erreurs et y remdier.



Pour progresser vers les comptences vises en rinvestissant les connaissances.

Quand ?
Diffrentes possibilits selon la situation :

Le professeur.


Lapprenant.

Pendant lactivit :

*

apporte une aide ponctuelle.
*

Corrige les exercices termins par certains lves avant le temps imparti.



*

rflchit la validit de sa dmarche et de ses rsultats (incit par le professeur).
*

Rajuste si ncessaire.

Immdiatement aprs :

*

donne le rsultat attendu.
*

effectue ou fait effectuer la correction.

A viter :

*

refaire le devoir dans son intgralit.
*

donner des explications superflues



*

se relit.
*

Utilise les outils daide la correction. (indicteurs de russite, grilles de correction, dictionnaire)
*

Confronte ses rsultats la correction effectue par le professeur.

Diffr :

*

Aprs la classe, il repre les erreurs sur les copies dexpression crite.
*

Contrle et vise les cahiers aprs avoir signal (soulign) les erreurs.
*

Il contrle la correction ralise par les lves.



*

Effectue les corrections demandes par le professeur.
*

Prend appui sur le code utilis dans la classe pour analyser la nature de ses erreurs.
*

Prend appui sur les grilles dindicateurs de russite et dvaluation

Le temps ncessaire la correction doit tre prvu dans le droulement des sances.

O ?

Le professeur.


Lapprenant.

*

Repre lerreur dans la production de llve.
*

Annote dans la marge (en fonction de lerreur constate et du code utilis)
*

Porte le bilan la place (case) rserve pour cela ( Observations/Apprciations)



*

corrige lerreur au plus prs (juste en dessous, sur la ligne laisse libre)
*

vite les procds qui alourdissent la tches (ratures, parenthses)
*

Rcrit le mot, la phrase, le rsultat en entier.
*

Corrige au crayon ou dans une autre couleur.

Comment ?

Dfinir un contrat explicite pour lapprenant. Et ce au sein de la classe.
Veiller la mise en place de stratgies qui permettent la vigilance progressive et la responsabilit des apprenants.

APPRENDRE A SE RELIRE



*

Expliciter les critres dvaluation (grilles dindicateurs de russite et dvaluation) pour permettre aux lves de contrler leurs productions.
*

Dfinir un temps prcis de relecture quelle que soit la nature de la production ou de lactivit.
*

Varier les formes de relecture : se relire soi-mme immdiatement mais aussi de faon diffre.
*

Relire le travail dun autre lve, seul, collectivement (recopi au tableau) ou en groupes.
*

Faire transfrer les comptences de lecture en comprhension de lcrit dans le contexte de la relecture dune copie. (le contrat peut tre slectif : centrer la vigilance sur laccord sujet/verbe, par exemple).
*

Segmenter le travail de relecture car il est difficile pour un lve de prendre en compte plusieurs aspects de la langue la fois.

En expression crite : Considrer dabord lordre de grandeur du rsultat obtenu :

revoir le degr de rinvestissement de la reproduction du modle discursif, (se centrer dabord sur les problmes de textualisation : cohrence textuelle, progression thmatique) puis la validit des rinvestissements des comptences grammaticales, lexicales intermdiaires, enfin la lisibilit et la prsentation densemble, etc.

Des outils daide lapprentissage de lcrit.

La phase dvaluation occupe une place prpondrante dans le processus denseignement/apprentissage dune comptence de communication crite tant pour lenseignant que pour lapprenant, puisquelle permet dajuster continuellement lorganisation des apprentissages aux objectifs viss.
Cependant, il a t malheureusement constat que dans le dispositif pdagogique de certains professeurs, ces moments dvaluations de lcrit sils ne sont pas totalement ngligs, ils sont souvent raliss dune manire alatoire.
En effet, faute doutils didactiques, le dysfonctionnement observ, les distorsions aux instructions quant la dmarche prconise pour les activits dcriture deviennent invitables
Toutefois, pour pallier cette insuffisance prendre en charge les activits dcriture, il savre ncessaire doutiller les collgues en moyens pouvant faciliter la mise en uvre de stratgies pdagogiques des sances dcriture. Et par consquent, atteindre les objectifs dcriture escompts.
Ces outils auront pour buts de:
- Expliciter son enseignement : donner du sens aux activits proposes aux lves ;
- Faciliter lapprentissage de lcrit ;
- Permettre aux apprenants de se situer dans un apprentissage guid de lcrit.
Lvaluation dun crit rdig par lapprenant ne pourrait tre efficiente que si llve lui-mme est impliqu dans un processus de gestion de ses erreurs. Pour ce faire, llve a besoin dtre conscientis par rapport ceci, non seulement par sa sensibilisation mais aussi par des outils mis sa disposition pour le guider et lui permettre de ddramatiser lerreur.
Ainsi, il est souhaitable que les lves sappuient sur des outils de rfrence. Toute valuation devrait se faire partir dune grille de correction tablie par les apprenants suite aux observations effectues pendant les diverses phases de lenseignement/apprentissage.
En amont ce sont dabord des grilles dindicateurs de russite qui permettront de clarifier ce que lon est en droit dattendre ou de pas attendre de la tche raliser.
Ces grilles, en dbut dapprentissage, (ds le dbut dun nouveau projet ou dune nouvelle unit didactique) serviront comme des instruments de sensibilisation aux divers paramtres discursifs concernant la tche dcriture finale (situation dnonciation, cohrence du texte, problmes syntaxiques traiter, choix lexical, etc.)
A la fin de la production, ces grilles de correction auront plutt un but de vrification, en rfrence lapplication des paramtres discursifs. On vite ainsi que les jugements ne se limitent systmatiquement des phnomnes de surface : lorthographe, la grammaire ou la longueur des phrases, etc.
Ainsi, lvaluation portera plutt sur les paramtres discursifs et textuels dont tiendrait compte lapprenant lors de la rcriture finale de ses moutures textuelles.

La dmarche associera Lecture-Ecriture.
En comprhension de lcrit : ces grilles (dindicateurs de russite) font reprer dans des textes observs des constantes rinvestir lors de la production crite.
En expression crite : elles deviennent des grilles dvaluation, dauto-valuation et de correction la lumire desquelles lapprenant apprciera sa production et ventuellement rcrira (reproduira) le modle discursif auquel il a t expos tout le long du projet (U.D).
Donc, dj en comprhension de lcrit, il y a lieu de lister les critres pertinents entrant dans la reproduction du modle discursif.(objectif/comptence finale attendue)
Llaboration de cet inventaire pralablement lexpression crite constitue un solide guidage de lcriture puisquil allge la complexit des oprations de mise en texte. (cela vitera llve une surcharge cognitive)
Ce sont ces critres (indicateurs de russite) qui seront la base de la confection avec les apprenants des grilles dvaluation formative.
Ces grilles peuvent se concevoir comme autant de propositions rpondant la question : Quels sont les ingrdients que je ne dois pas omettre pour rpondre la consigne dcriture ?
Elles sont dites interactives lorsquelles prvoient de confronter la relecture de lapprenant, qui coche le critre quand il estime lavoir respect, avec lenseignant, qui lors de la correction valide ou non ce positionnement.
Ainsi, la mise en place des critres dvaluation intervient, non en fin de parcours, mais en amont de la situation dapprentissage. La transparence des objectifs atteindre, lexplication des critres pour parvenir raliser la tche attendue constitueront des outils facilitateurs lapprentissage. Ils aideront les lves se constituer une reprsentation claire de ce que lon attend deux

Bibliographie:

-Des pratiques de lcrit. Le Franais Dans le Monde. Ed.Hachette.Paris 1993.
Coll.Recherches et Applications.Coordonn par Gisle KAHN.
-Situations dcrit Sophie MOIRAND. Ed. Cl International. Paris 1979.
-Lerreur, un outil pour enseigner. Jean-Pierre ASTOLFI. ESF Editeur..Paris 2001

    http://tawassol-taalim.forumn.org

            [ 1 1]

-

» 

: