, !

Construire des comptences-2

           [ 1 1]

1 Construire des comptences-2 22 2008, 12:53 am

5. LUnesco a-t-elle ralis ou suivi des expriences avant de recommander de tels changements dans les curricula et les pratiques dducation ?

Je nai pas de rponse prcise cette question. Le mouvement est international. Dans les pays en dveloppement, les enjeux ne sont pas les mmes que dans les pays hyperscolariss. LUnesco observe sans doute que, parmi les enfants qui ont la chance daller lcole au moins quelques annes, il y en a trop qui en sortent sans savoir se servir de ce quils y ont appris.

Il faut cesser de penser lcole de base dabord comme une prparation aux tudes longues, lenvisager au contraire comme une prparation la vie pour tous, y compris la vie denfant et dadolescent, qui nest pas simple.

6. Dans ce contexte, quels sont les changements quant au rle du professeur ?

Il est inutile de demander des efforts surhumains aux professeurs si le systme ducatif na fait quadopter le langage des comptences, sans rien changer de fondamental. Le plus sr indice dun changement en profondeur, cest lallgement radical des contenus disciplinaires et une valuation formative et certificative oriente clairement vers des comptences.

Comme je lai dit, les comptence ne tournent pas le dos aux savoirs, mais on ne peut prtendre les dvelopper sans accorder du temps des mises en situation. Il ne suffit pas dajouter une " situation de transfert " la fin de chaque chapitre dun cours conventionnel.

Si le systme change, non seulement en reformulant ses programmes en termes de comptences vritables, mais en dcloisonnant les disciplines, en introduisant des cycles dapprentissage pluriannuels tout au long du cursus, en appelant la coopration professionnelle, en invitant une pdagogie diffrencie, alors les professeurs doivent changer leurs reprsentations et leurs pratiques.

7. Quest-ce que le professeur doit alors modifier dans sa pratique ?

Pour dvelopper des comptences, il faut avant tout travailler par problmes et par projets, donc proposer des tches complexes, des dfis, qui incitent les lves mobiliser leurs acquis et dans une certaine mesure les complter.

Cela suppose une pdagogie active, cooprative, ouverte sur la cit ou le village. Le professeur doit cesser de penser que donner des cours est au cur du mtier ! Enseigner, aujourdhui, devrait consister concevoir, mettre en place et rguler des situations dapprentissage, en suivant les principes des pdagogies actives constructivistes.

Pour les enseignants acquis une vision constructiviste et interactionniste de lapprentissage, travailler au dveloppement de comptences nest pas une rupture. Lobstacle est en amont : comment amener des professeurs habitus faire des leons repenser leur mtier ? Ils ne dvelopperont des comptences qu la condition de se percevoir comme organisateurs de situations didactiques et dactivits qui ont du sens pour les lves, les impliquent, tout en engendrant des apprentissages fondamentaux.

8. Quelles sont les qualits professionnelles que le professeur doit avoir pour aider ses lves dvelopper des comptences ?

Avant davoir des comptences techniques, il devrait tre capable didentifier et de valoriser ses propres comptences, dans son mtier et dans ses autres pratiques sociales, Ce qui exige un travail sur son propre rapport au savoir. Souvent, un professeur est quelquun qui aime le savoir pour le savoir, qui a russi lcole, qui une identit disciplinaire forte ds lenseignement secondaire. Sil arrive " se mettre la place " des lves qui ne sont pas et ne veulent pas devenir " comme lui ", il commencera chercher des moyens de les intresser aux savoirs non en tant que tels, mais comme des outils pour comprendre le monde et agir sur lui.

La principale ressource du professeur, cest sa posture rflexive, sa capacit dobserver, de rguler, dinnover, dapprendre des autres, des lves, de lexprience. Mais bien sr, il y des capacits plus prcises :

* savoir grer la classe comme une communaut ducative ;
* savoir organiser le travail au sein de plus vastes espaces-temps de formation (cycles, projets dcole) ;
* savoir cooprer avec des collgues, les parents, dautres adultes ;
* savoir concevoir et faire vivre des dispositifs pdagogiques complexes ;
* savoir susciter et animer des dmarches de projet comme mode de travail rgulier ;
* savoir reprer et modifier ce qui donne ou enlve du sens aux savoirs et aux activits scolaires ;
* savoir crer et grer des situations-problmes, identifier des obstacles, analyser et recadrer les tches ;
* savoir observer les lves au travail ;
* savoir valuer les comptences en train de se construire.

9. Quest-ce que le professeur peut faire avec les disciplines ? Comment les employer dans ce nouveau contexte ?

Il ne sagit pas de renoncer aux disciplines, qui sont des champs de savoirs structurs et structurants. Il y a des comptences dominante disciplinaire, travailler dans ce cadre.

Dans lenseignement primaire, il faut cependant prserver la polyvalence des enseignants, ne pas " secondariser " lcole primaire. Dans lenseignement secondaire, on peut souhaiter des cloisonnements moins prcoces et tanches, des professeurs moins spcialiss, moins enferms dans une seule discipline et fiers de tout ignorer des autres. Il importe aussi de ne pas rpartir tout le temps scolaire entre les disciplines, de mnager des plages favorisant des dmarches de projet, des carrefours interdisciplinaires ou des activits dintgration.

10. Comme concevoir lvaluation dans une cole oriente vers les comptences ?

On ne formera des comptences dans la scolarit de base que si lon exige des comptences au moment de la certification. Lvaluation est le vrai programme, elle indique " ce qui compte ". Il faut donc valuer des comptences, srieusement.

Mais cela ne saurait se faire par des tests papier-crayon. On peut sinspirer des principes de lvaluation authentique labors par Wiggins :

* Lvaluation ninclut que des tches contextualises.
* Lvaluation porte sur des problmes complexes.
* Lvaluation doit contribuer ce que les tudiants dveloppent davantage leurs comptences.
* Lvaluation exige lutilisation fonctionnelle de connaissances disciplinaires.
* Il ny a aucune contrainte de temps fixe arbitrairement lors de lvaluation des comptences.
* La tche et ses exigences sont connues avant la situation dvaluation.
* Lvaluation exige une certaine forme de collaboration avec des pairs.
* La correction prend en considration les stratgies cognitives et mtacognitives utilises par les tudiants.
* La correction ne tient compte que des erreurs importantes dans loptique de la construction des comptences.

11. Dans combien de temps pourra-t-on apprcier les rsultats des changements ?

Avant dvaluer les changements, mieux vaudrait faire en sorte quils soprent, pas seulement dans les textes, mais dans les esprits et les pratiques. Cela prendra des annes si on fait les choses srieusement. Le pire serait de croire quon transforme les pratiques denseignement et dapprentissage par dcret. Le changement requis passera par une forme de rvolution culturelle, dabord pour les professeurs, mais aussi pour les lves et leurs parents.

Lorsque les pratiques auront chang large chelle, le changement exigera encore des annes pour porter des fruits visibles, car il faudra attendre quune ou plusieurs gnrations dlves aient travers tout le cursus.

En attendant, mieux vaut piloter, accompagner et faire russir le changement que de chercher des preuves prmatures de succs.

12. Quest-ce quune reformulation des programmes comme celle-l peut faire dans un pays comme le Brsil ?

Votre pays est confront au dfi de la scolarisation de tous les enfants et adolescents et de la formation de professeurs qualifis dans toutes les rgions. Et aussi lingalit devant lcole, lchec, aux abandons. Lapproche par comptences ne va pas rsoudre magiquement ces problmes. Le plus grave serait, parce quon rforme les programmes, de dsinvestir tout les autres chantiers. Seules des stratgies systmiques sont dfendables.

Ne ngligeons pas cependant trois apports de lapproche par comptences si elle va au bout de ses ambitions :

* elle peut accrotre le sens du travail scolaire et modifier le rapport au savoir des lves en difficult ;
* elle favorise les approches constructivistes, lvaluation formative, la pdagogie diffrencie, ce qui peut favoriser lassimilation active des savoirs ;
* elle peut mettre les professeurs en mouvement, les inciter parler de pdagogie et cooprer dans le cadre dquipes ou de projets dtablissements.

Cest pourquoi il est judicieux dintgrer ds maintenant lapproche par comptences la formation - initiale et continue - et lidentit professionnelle des professeurs.

Noublions pas quen fin de compte, lobjectif principal reste de dmocratiser laccs aux savoirs et aux comptences. Tout le reste nest que moyens !

13. Etes-vous en train de travailler sr un nouveau projet ou sujet, maintenant ?

Je continue travailler sur la transposition didactique partir des pratiques, sur les dispositifs de construction de comptences, tant lcole que dans les formations professionnelles tertiaires.

Cela va de pair avec une rflexion sur les cycles dapprentissage, lindividualisation des parcours, lapproche modulaire des curricula.

Je travaille aussi sur les stratgies de changement et leurs aberrations connues : dmagogie, prcipitation, recherche de profits politiques court terme, poids dmesur des lobbies disciplinaires, simplification, incapacit de piloter et de ngocier des changements complexes tals sur dix ans au moins, difficult de dfinir une juste autonomie des tablissements.

    http://tawassol-taalim.forumn.org

            [ 1 1]

: